Lors du point de presse organisé ce mardi 1er juin, dans le cadre de la préparation des 11ème journées médicales de l’hôpital Principal de Dakar, le Professeur Amadou Sidy Ka a fait part des dangers que les enfants peuvent courir avec la consommation du soude caustique dans nos pays.

Le Professeur Amadou Sidy Ka chef du département pédiatrie de l’hôpital principal, en même temps président du comité consultatif des 11 journées médicales de l’hôpital a soutenu que « la soude caustique est utilisée tous les jours dans nos sociétés, pourtant elle crée beaucoup de problèmes de santé surtout pour les enfants ». Ce produit est utilisé dans les ménages pour le linge, le nettoiement des toilettes, la teinture des habits entre autres.

Il a expliqué que « chaque année 30 à 40 enfants sont victimes de soude caustique et sont admis au sein de l’hôpital principal de Dakar». A son avis, cela est dû au fait que les parents exposent ce produit devant les enfants. «Or, si ce produit entre en contact avec l’œsophage, c’est comme si on versait de l’eau chaude sur la peau» a-t-il confié.

Le Professeur a fait comprendre à l’assistance que «la consommation de ce produit diminue le calibre de l’œsophage et cela fait que les aliments ont du mal à passer. Dans la majorité des cas les brûlures ne sont pas graves mais il arrive des moments ou nul ne peut dilater l’œsophage ».Dans ce genre de cas il faut passer par une opération chirurgicale pour trouver une solution à ce problème.

Au cas où un enfant consommera ce produit le médecin a conseillé «de ne pas lui donner du lait car cela ne fera que compliquer la situation». Pour montrer la gravité de ce problème il a donné l’exemple d’un enfant qui a passé 498h à l’hôpital à cause de cet état.
Pour remédier à ce fléau qui fait des ravages, il a demandé que des sensibilisations soient faites pour attirer l’attention des parents sur le danger que peut entrainer ce produit.

Source: Aps du 01/10/2010